Intel officialise ses nouveaux processeurs Ice Lake (10 nm)

Quoi de neuf dans Intel Ice Lake

Evoqués depuis longtemps, maintes fois repoussés, les processeurs Intel Ice Lake gravés en 10 nm commencent (enfin) leur commercialisation, du moins pour une première salve de 11 Core i3, Core i5 et Core i7 mobiles à basse consommation. Outre la fine gravure qui ne concernera que les "geek" et autres technophiles, cette nouvelle génération de processeurs s’accompagne de nouvelles fonctionnalités qui intéresseront davantage le grand public, comme WiFi 6 ou Thunderbolt 3.

11 nouveaux processeurs mobiles

Processeur Intel Ice Lake

Certains auraient probablement souhaité un renouvellement total de la gamme mobile mais en ce mois d'août 2019, il faudra se contenter de les processeurs les plus économes en énergie, notamment ceux des gammes U et Y. Les premiers sont les plus répandus, ils sont particulièrement destinés à finir dans les futurs Dell XPS 13, Asus ZenBook 13 et 14 pouces ou encore le MacBook Pro 13. Les seconds sont davantage du marché de niche destiné aux machines les plus raffinées pour aimer la Acer Swift 7 ou HP Spectre Folio. C’est également le type de processeur présent dans le Macbook Air d’Apple.

Détail et spécifications des nouveaux processeurs Intel Ice Lake

Première constatation, la dénomination des différents processeurs ne sera pas la plus facile à retenir même si, on y reviendra, une fois la logique intégrée, c'est un peu plus simple.

Série CPU U Coeurs / Fils Graphique Caché TDP / Max Fréquence de base Turbo (multi-core) Turbo (coeur simple)
Core i7-1068G7 4/8 64 UE 8 Mo 28W / – 2,3 GHz 3,6 GHz 4,1 GHz
Core i7-1065G7 4/8 64 UE 8 Mo 15W / 25W 1,3 GHz 3,5 GHz 3,9 GHz
Core i5-1035G7 4/8 64 UE 6 Mo 15W / 25W 1,2 GHz 3,3 GHz 3,7 GHz
Core i5-1035G4 4/8 48 UE 8 Mo 15W / 25W 1,1 GHz 3,3 GHz 3,7 GHz
Core i5-1035G1 4/8 32 UE 6 Mo 15W / 25W 1,0 GHz 3,3 GHz 3,6 GHz
Core i3-1005G1 2/4 32 UE 4 Mo 15W / 25W 1,2 GHz 3,4 GHz 3,4 GHz

Sur le Plage U, aucun changement dans le nombre de threads / noyaux ou la taille du cache N3 par rapport à Whiskey Lake. De même, le TDP restera très certainement dans la plupart des cas à 15W sur les ordinateurs portables, comme c'est le cas actuellement, bien que certaines exceptions restent possibles, notamment Dell sur la gamme XPS ou Latitude. Enfin, le Core i7-1068G7 avec son TDP de 28W semble particulièrement destiné à intégrer la future révision du MacBook Pro 13.

Ice Lake d'Intel Dynamic Tuning

le Nouveau sont ainsi chercher des fréquences. Ces montrent légères gouttes sur la valeur nominale. Par exemple, un Core i7-1065G7 affiche une fréquence de base de 1,3 GHz alors que son prédécesseur, le Core i7-8565U est à 1,7 GHz. Idem pour le mode Turbo (3,9 et 4,6 GHz respectivement). On pouvait donc craindre une baisse des performances, de nombreux programmes étant encore (très) dépendants de la fréquence du processeur.

Cependant, nouveauté intéressante, le Les processeurs Ice Lake seront en mesure de maintenir une fréquence Turbo Boost plus élevée lorsque toutes les carottes seront sollicitées. Donc, toujours basé sur nos deux Core i7, le i7-1065G7 devrait rester à 3,5 GHz tandis que son prédécesseur, le i7-8565U dans cette situation se situe autour de 2,8 GHz et 3,1 GHz selon les modèles, selon nos tests. La difficulté est que jusqu'à présent, Intel ne communiquait pas les fréquences minimales lorsque tous les cœurs étaient sollicités. Enfin, grâce à la technologie Réglage dynamique, Intel promet un mode Turbo plus stable. Bien entendu, cela suppose un système de refroidissement efficace qui ne perturberait pas le fonctionnement théorique du processeur en le fixant pour le protéger des températures excessives.

Architecture Intel Sunny Cove

A priori, cela laisse espérer une hausse des performances malgré la baisse de ces fréquences nominales, d'autant plus que quelque chose de nouveau depuis plusieurs années, les caches L1 et L2 voient (enfin) leur taille augmenter, respectivement de 32 Ko à 48 Ko et 256 Ko et 512 Ko.

Architecture Intel Sunny Cove IPC

Toutefois, dans la pratique, Intel reste assez vague sur les gains et souligne que la nouvelle architecture Sunny Cove introduite avec les processeurs Ice Lake voit son nombre d’instructions par cycle (IPC) augmenter de 18% par rapport à l’architecture Skylake (introduite en 2015 et reste la base des transformateurs actuels de Whiskey Lake).

Nous sommes donc impatients de tester ces processeurs Ice Lake afin de les tester par rapport à nos références habituelles et ainsi avoir un premier aperçu des performances dans la vie réelle.

Y série CPU Coeurs / Fils Graphique Caché TDP / Max Fréquence de base Turbo (multi-core) Turbo (coeur simple)
Core i7-1060G7 4/8 64 UE 8 Mo 9W / 12W 1,0 GHz 3,4 GHz 3,8 GHz
Core i5-1030G7 4/8 64 UE 6 Mo 9W / 12W 0,8 GHz 3,2 GHz 3,5 GHz
Core i5-1030G4 4/8 48 UE 6 Mo 9W / 12W 0,7 GHz 3,2 GHz 3,5 GHz
Core i3-1000G4 2/4 48 UE 4 Mo 9W / 12W 1,1 GHz 3,2 GHz 3,2 GHz
Core i3-1000G1 2/4 32 UE 4 Mo 9W / 12W 1,1 GHz 3,2 GHz 3,2 GHz

Du côté de processeurs très basse consommation (le Gamme Y), le les évolutions sont plus nombreuses. Seuls les Core i3 restent des processeurs dual-core, Core i5 et Core i7 sont maintenant quad core (avec 8 fils). La taille du cache L3 est également en hausse … tout comme le TDP qui passe maintenant de 9W à 7W. La consommation devrait donc être un peu plus élevée. Le prix à payer pour les processeurs Quad Core, mais les deux cœurs supplémentaires prédisent des performances plus élevées, ce qui pourrait raviver l'intérêt de ces processeurs jusqu'ici négligés.

Notez que ce sera plus difficile de repérer ces processeurs très basse consommationLac de glace plus mention de la gamme Y dans leurs références … Donc, le truc, c’est cette fois de regardez la fin de la référence juste avant celle de la puce graphique, le Ice Lake Y se terminant par 0 (Core ix-10x0Gx).

Finalement, Gamme Y sera associé à LPDDR4-3733 MHz RAM et des modèles de Gamme U à DDR4-3200 MHz. De quoi espérer, là encore de petits gains de performance.

Le retour des puces graphiques Intel Iris Graphics (Gen11)

Performances de la puce graphique Intel Ice Lake

Du côté de la puce graphique intégrée au processeur, cette 11ème génération semble apporter développements plus intéressants avec le retour des puces d'Iris Graphics, le plus vu depuis la génération du lac Kaby.

Ainsi, le plus puissant des puces Iris, reconnaissable à la mention G7 (présent à la fin de la dénomination du processeur) intègre 64 unités d'exécution (UE) pour une puissance de calcul de 1 TeraFLOP. En pratique, selon Intel, cette puce Iris G7 serait plus performant qu'un Vega 10 et capable de chatouiller une Geforce GTX 1050. De quoi jouer en Full HD (Fornite par exemple) tout en maintenant un niveau de détail Moyen avec de nombreux titres. Oubliez le dernier AAA en 1080p.

Une autre puce graphique Iris Gen11 sera également disponible sur les processeurs de milieu de gamme Ice Lake, tandis que l'Iris G4 compte 48 unités d'exécution.

Enfin, le G1, le plus lent, permet à son appellation Iris Graphics de retrouver le processeur Intel UHD que nous connaissons aujourd'hui.

Intel Ice Lake, le retour des puces d'Iris Graphics

Pour le moment, il est impossible de savoir quelles sont les performances attendues dans la pratique en dehors des quelques brides publiées par Intel. D'autant plus que de nombreux utilisateurs pensent à des jeux lorsqu'il s'agit d'une puce carte / graphique, le GPU occupe une place de plus en plus importante dans de nombreux logiciels qui s'appuient sur le GPU pour déporter et accélérer certains traitements et calculs. Un domaine où les puces AMD et les cartes graphiques Nvidia pourraient rester à la pointe. Malgré nos demandes, Intel n’a pas été en mesure de nous dire le niveau de performance en OpenCL de ses nouvelles puces …

Le Thunderbolt 3 et le WiFi 6 pour tous

Au-delà des gains de performances potentiels, l’une des nouvelles fonctionnalités les plus intéressantes est sans aucun doute la Prise en charge WiFi 802.11ax native, aussi connu sous le nom WiFi 6. Derrière cette nouvelle norme, nous promettons des vitesses beaucoup plus élevées (environ 1 Gbps) avec du matériel compatible. Il faudra renouveler sa boîte ou son routeur pour en profiter. En attendant, les utilisateurs pourront déjà bénéficier d'une sensibilité accrue et donc d'une meilleure portée.

Une autre innovation importante, les processeurs Ice Lake marque enfin le support natif de Coup de foudre 3 ! Plus besoin de puce supplémentaire ni de frais de licence pour pouvoir l'intégrer. Donc, tous les ordinateurs portables équipés de cette dixième génération de processeurs devraient donc proposer au moins un port Thunderbolt 3 (et jusqu'à 4 ports). Au moins à long terme, car au début, rien ne garantit que certains modèles ne "recyclent" pas l'ancien châssis et ne disposent donc pas de port TB3. Il faudra être attentif.

En pratique, un port Thunderbolt ouvre la voie au support de5K écrans (@ 60Hz) ou 8K via un seul câble avec prise en charge native des normes DisplayPort 1.4, HDMI 2.0b et HDCP 2.2. C'est aussi l'occasion de profiter carte graphique externe (eGPU). Une technologie encore balbutiante mais qui devrait connaître un second souffle en 2020.

Mais aussi Adaptive Sync, Spotlight

Outre les innovations déjà mentionnées, les transformateurs d’Ice Lake sont accompagnés d’autres "avantages" technologiques. Parmi eux, Synchronisation adaptative qui reprend le principe de Nvidia G-Sync et AMD FreeSync, à savoir, améliorer la fluidité des transitions rapides dans les jeux en supprimant les saccades et autres artefacts parfois visibles à l'écran.
Notez que la synchronisation adaptative sera pour le moment réservée aux ordinateurs portables dont la taille est comprise entre 14 et 17 pouces.

Ice Lake marque également le début de Projecteur, une IA (intelligence artificielle) dont le but est de réduire les bruits de fond lors d’une vidéoconférence ou lors de la diffusion d’une partie en streaming. Point fort de cette IA, sa très faible consommation (moins de 1w selon Intel).

Enfin, cette nouvelle plateforme Sunny Cove n'est pas affecté par les défauts Spectre et Meltdown.

Quand les ordinateurs portables équipés de processeurs Ice Lake seront-ils disponibles?

Les premières annonces auront lieu dans les prochaines heures mais la période estivale n’est pas la plus favorable. La plupart des marques devraient attendre leIFA début septembre de lever le voile sur leurs nouveaux ordinateurs portables équipés de processeurs Ice Lake basse consommation avec en ligne de mire, une disponibilité pour les vacances de fin d'année. L’IFA devrait également être l’occasion de remettre le projet Athena sur les lieux. Nom de famille, spécification pour la mise en place d’une "étiquette" pour ultrabooks légers, puissante et dotée d’une très bonne autonomie (minimum 9 heures en utilisation réelle avec un bonus de charge rapide).

Les processeurs les plus efficaces Ice Lake, les successeurs des actuels Core i7-8750H / Core i7-9750H et Core i9-9880H / Core i9-9980HK basés sur l'architecture Sunny Cove (10 nm) ne sont pas attendus avant plusieurs mois.

Une stratégie en plusieurs actes émerge donc. Probablement d’une part de laisser le temps de passer aux processeurs de production de masse gravés en 10 nm mais aussi de réagir rapidement à AMD et aux processeurs Ryzen 5 et Ryzen 7 qui commencent lentement à prendre des parts de marché, même si ordinateurs portables, le phénomène est encore marginal par rapport au desktop.

En attendant, vous trouverez tous les articles consacrés à Ice Lake sur cette page.