Nouvelles quotidiennes 11/07/2019

Droit européen de la consommation: Airbnb coopère avec la Commission européenne et les autorités européennes de protection des consommateurs afin d'améliorer la présentation de ses offres.

La Commission européenne a annoncé aujourd'hui que, à la suite de négociations avec Airbnb, la plate-forme avait amélioré et clarifié de manière exhaustive la manière dont elle présentait les offres d'hébergement aux consommateurs, offres désormais conformes aux normes fixées par la législation de l'UE dans le domaine de la protection des consommateurs. . Cette initiative fait suite à l'appel lancé par la Commission européenne et les autorités européennes de protection des consommateurs en juillet 2018. Vra Jourová, Commissaire chargé de la justice, des consommateurs et de l'égalité des genres, a déclaré: " En été, les Européens auront vraiment ce qu’ils attendent en réservant leurs vacances. Comparer et réserver un hôtel ou un hébergement en ligne permet aux consommateurs de faire leurs réservations rapidement et facilement. Désormais, les consommateurs peuvent également être certains que le prix qu’ils verront sur la première page sera le prix qu’ils auront effectivement payé. Je suis ravi qu'Airbnb ait montré sa volonté de coopérer avec la Commission européenne et les autorités nationales de protection des consommateurs afin d'améliorer le fonctionnement de sa plate-forme. J'attends que d'autres plates-formes emboîtent le pas". Airbnb a répondu à toutes les demandes de la Commission européenne et des autorités nationales de protection des consommateurs de mettre ses pratiques et ses conditions de vente en totale conformité avec les règles de l'UE en matière de protection des consommateurs. Les principaux changements consistent notamment dans une présentation claire du prix final sur les pages de résultats, mais aussi, faites une distinction claire entre une propriété proposée par un particulier et un professionnel.Un communiqué de presse est disponible en ligne. (Pour plus d'informations :Christian Wigand – Tél .: + 32 229 62253; Mélanie Voin-Tel.: + 32 229 58659)

Juncker Plan soutient la réintégration des militaires néerlandais sur le marché du travail

La Banque européenne d’investissement (BEI) a accordé un financement de 10 millions d’euros au projet «Social Impact Bond». «Joining Forces». (& # 39; SIB & # 39;) dans le cadre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI), élément central du plan d’investissement pour l’Europe, le plan Juncker or. Le programme aidera le personnel militaire de l'armée néerlandaise à réintégrer le marché du travail en leur fournissant la formation et l'encadrement nécessaires, en les aidant à assurer leur stabilité financière et à améliorer leur bien-être. Plus de 1 500 militaires seront probablement inscrits au programme. Premier vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans dit: & # 39;Je salue chaleureusement cette précieuse entente, qui apportera un soutien indispensable aux militaires en état d'incapacité alors qu'ils cherchent à réintégrer le marché du travail après avoir servi leur pays. Ce projet est une puissante démonstration de la manière dont le Fonds européen d'investissement peut soutenir des programmes sociaux dans l'UE.& # 39; Un communiqué de presse est disponible ici. En juin 2019, le plan Juncker avait mobilisé près de 410 milliards d'euros d'investissements supplémentaires, dont 11,7 milliards d'euros aux Pays-Bas. Le plan soutient actuellement 952 000 petites et moyennes entreprises en Europe. (Pour plus d'informations: Annika Breidthardt – Tél.: +32 229 56153, Enda McNamara – Tél.: +32 229 64976)

La Commission européenne dresse le bilan des relations avec les parlements nationaux

Le 11 juillet, la Commission européenne a adopté son rapport annuel sur les relations avec les parlements nationaux et l'application des principes de subsidiarité et de proportionnalité. Le rapport donne une image complète des relations intensives et fructueuses entre les parlements nationaux et la Commission et les autres institutions de l'UE. La grande majorité des parlements nationaux coopèrent très activement avec la Commission et beaucoup d'entre eux ont envoyé des délégations à Bruxelles pour rencontrer des membres de la Commission l'année dernière. Au total, 140 visites et réunions ont eu lieu en 2018. De plus, les fonctionnaires de la Commission ont assisté à plus de 80 réunions de commissions parlementaires nationales pour examiner des propositions législatives. L’année dernière également, les principes de subsidiarité, de proportionnalité et de "faire moins, mais de manière plus efficace" Le groupe de travail a examiné les moyens de mieux associer les parlements nationaux, ainsi que les autorités régionales et locales, à la préparation et au suivi de la législation et des politiques de l'Union. Dans son rapport annuel, la Commission décrit une série de mesures déjà prises ou envisagées pour atteindre cet objectif à l'avenir. Le rapport est disponible ici. (Pour plus d'informations : Natasha Bertaud – Tél .: +32 229 67456; Tim McPhie – Tél: +32 229 58602; Katarzyna Kolanko – Tél.: +32 229 63444)

L'UE investit 50 millions d'euros pour créer un réseau de centres d'excellence en intelligence artificielle

La Commission européenne a lancé un nouvel appel à propositions visant à développer un réseau européen de centres d'excellence en intelligence artificielle afin de renforcer la coopération au sein de l'intelligence artificielle européenne (AI). Cet appel, qui fait partie du programme de travail Horizon 2020 2018-2020, le plus rigoureux les équipes de recherche en Europe sont encouragées à unir leurs forces pour relever les grands défis scientifiques et technologiques, entravant le déploiement de solutions basées sur l'IA. Il comporte deux parties: la première vise à rassembler des chercheurs de premier plan au sein de réseaux de centres d’excellence européens qui travailleront sur des thèmes clés en matière d’IA. Chaque réseau de chercheurs choisira un défi scientifique ou industriel important. La deuxième partie vise à favoriser la coordination et les échanges entre les projets sélectionnés et d’autres initiatives pertinentes. La priorité est donnée au développement de programmes de doctorat, à l'intégration de l'IA dans les programmes et à l'organisation de stages. En outre, une coopération accrue avec le secteur devrait favoriser la création d’un écosystème de ressources de recherche et développement, ainsi que de compétences et d’infrastructures dans des domaines tels que la superinformatique, les équipements de robotique et l’Internet des objets. Les candidats peuvent soumettre leurs propositions jusqu'au 13 novembre 2019. Appel d'aujourd'hui à la dernière annonce d'un investissement de 20 millions d'euros pour la création de AI4EU, une plate-forme en ligne permettant l'échange d'outils et de ressources en IA dans toute l'Europe, en ligne avec la stratégie européenne de l'IA. (Pour plus d'informations: Nathalie Vandystadt – Tél. +32 229 67083; Marietta Grammenou – Tél .: +32 229 83583)

Institut européen d'innovation et de technologie: la Commission propose une stratégie pour 2021-2027

La Commission européenne a proposé aujourd'hui une mise à jour de la base juridique de l'Institut européen d'innovation et de technologie (EIT) ainsi que de son nouveau programme stratégique d'innovation pour la période 2021-2027. Les propositions adoptées aujourd'hui aligneront l'IET sur le prochain programme européen de recherche et d'innovation Horizon Europe (2021-2027), qui concrétisera l'engagement de la Commission de renforcer davantage le potentiel d'innovation de l'Europe. Tibor Navracsics, Commissaire chargé de l'éducation, de la culture, de la jeunesse et des sports et responsable de l'IET, a fait la déclaration suivante: "Depuis 2008, l'Institut européen d'innovation et de technologie encourage le talent et la créativité avec un accent particulier sur l'éducation et l'entrepreneuriat. La stratégie que nous mettons en place pour la période 2021-2027 contribuera à garantir à toutes les régions de l'Union européenne: tirer parti du potentiel de l'IET et renforcer davantage la capacité d'innovation de notre secteur de l'enseignement supérieur. Et je suis particulièrement fier d'annoncer aujourd'hui le lancement d'une nouvelle communauté de la connaissance et de l'innovation destinée à soutenir l'innovation dans les domaines de la culture et de la créativité, prévue pour 2022 . " L’IET est un organe indépendant de l’UE, créé en 2008 et basé à Budapest, qui renforce la capacité d’innovation de l’Europe. Avec un budget proposé de 3 milliards d'euros, soit une augmentation de 600 millions d'euros ou 25% par rapport au programme stratégique d'innovation actuel (2014-2020), l'IET financera les activités des communautés de la connaissance et de l'innovation (CCI) et les nouvelles CCI et soutenir la capacité d'innovation de 750 établissements d'enseignement supérieur. Les propositions législatives, le communiqué de presse complet et une fiche d’information sont disponibles en ligne. (Pour plus d'informations: Nathalie Vandystadt – Tél.: +32 229 67083, Joseph Waldstein – Tél.: +32 229 56184)

Le Portugal rejoint la coopération européenne sur les technologies quantiques

Le Portugal a signé la déclaration sur les bases du développement et du déploiement d'infrastructures de communication quantiques dans l'ensemble de l'UE. A ce jour, neuf technologies Quantum pour la future distribution de clés Quantum, afin de rendre le cryptage encore plus sécurisé. Mariya Gabriel, Commissaire chargé de l'économie et de la société numériques, a déclaré: & # 39;Les cybermenaces sont en train de devenir une réalité quotidienne et l'Europe doit être préparée et s'assurer de rester en tête du classement. L'infrastructure de communication quantique prévue fera une réelle différence pour la sécurité de nos communications et de nos données et contribuera à la sécurité de nos citoyens.& # 39; La coopération a été lancée en juin lors de l’Assemblée numérique. Avec la Commission européenne, les pays signataires vont maintenant définir un plan d'action explorant les avantages et la faisabilité de la mise en place d'une infrastructure de communication quantique en Europe. Plus d'informations sont disponibles ici. (Pour plus d'informations: Nathalie Vandystadt – Tél.: +32 229 67083, Joseph Waldstein – Tél.: +32 229 56184)

Concentrations: la Commission approuve l'acquisition de Pfizer Consumer Health Business par GlaxoSmithKline sous certaines conditions

La Commission européenne a approuvé, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, l'acquisition de l'activité Consumer Health de Pfizer par GlaxoSmithKline. La décision concerne le désinvestissement mondial de la division de gestion du pain d'actualité de Pfizer sous la marque ThermaCare. GlaxoSmithKline (& GSK) et le secteur de la santé grand public de Pfizer sont à la fois des fabricants et des fournisseurs d’une variété de produits pharmaceutiques destinés aux consommateurs, généralement disponibles pour les patients sans ordonnance de leur médecin. produits pharmaceutiques en vente libre (& # 39; OTC & # 39;). La Commission a examiné les effets de l'opération sur les marchés où les activités des sociétés se chevauchent. Sur la base de l'enquête, la Commission craint que les pays de l'Espace économique européen (EEE), notamment l'Autriche, l'Allemagne, l'Irlande, l'Italie et les Pays-Bas. L’activité actuelle de Pfizer en matière de gestion du pain repose sous la marque ThermaCare dans le monde entier. Cela inclut tous les actifs qui contribuent à l’exploitation actuelle et qui sont nécessaires pour en assurer la viabilité et la compétitivité. Ces actifs devront être approuvés par la Commission. Tels sont les objectifs de GSK et de Consumer Health Business dans le domaine de l’EEE. La Commission a donc conclu que l'opération envisagée, telle que modifiée par les engagements, serait concernée par l'EEE. La décision de la Commission est conditionnelle au respect intégral des engagements. Le communiqué de presse complet est disponible en EN, FR et DE. (Pour plus d'informations: Ricardo Cardoso – Tél.: +32 229 80100, Maria Tsoni – Tél.: +32 229 90526)

DÉCLARATIONS

L'Union européenne devient observateur de l'organe de lutte contre la corruption du Conseil de l'Europe GRECO

Hier, le Conseil de l'Europe a décidé d'accepter une demande de l'Union européenne de devenir membre du Groupe d'Etats contre la corruption (GRECO). Se félicitant de cette décision, Frans, premier vice-président de la Commission européenne Timmermans, m'a dit: La participation de l'Union européenne au GRECO en tant qu'observateur rapprochera l'Union européenne et le Conseil de l'Europe et renforcera ses efforts pour renforcer l'état de droit et lutter contre la corruption en Europe. Le GRECO célèbre son 20e anniversaire. Le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, Thorbjørn Jagland, a déclaré: & # 39;C'est un autre exemple de bonne coopération entre l'Union européenne et le Conseil de l'Europe. En travaillant ensemble pour protéger l’état de droit et prévenir la corruption, nos actions seront plus efficaces et nousaura un plus grand impact. & # 39; La déclaration complète est disponible en ligne. (Pour plus d'informations: Natasha Bertaud – Tél.: +32 229 67456, Tove Ernst – Tél.: +32 229 86764, Katarzyna Kolanko – Tél.: +32 229 63444)

Déclaration de la Haute Représentante / Vice-présidente, Federica Mogherini, et du Commissaire Johannes Hahn à l'occasion de la commémoration du génocide de Srebrenica

& # 39;Nous commémorons aujourd'hui le génocide de Srebrenica. C'était il y a vingt-quatre ans; pourtant cette tragédie nous hante toujours. Notre cœur et nos pensées vont aux victimes et aux personnes touchées par ces événements tragiques. Nous avons le devoir commun de toujours nous souvenir de Srebrenica, l'un des moments les plus sombres de l'humanité dans l'histoire européenne moderne. Tout en nous souvenant, nous avons la responsabilité d’ancrer fermement la paix et d’assurer un avenir stable à toutes les personnes vivant en Bosnie-Herzégovine et dans la région au sens large. Nous devons mettre fin à l'impunité et vaincre l'héritage du passé. Il n’ya pas de place pour la rhétorique incendiaire, le déni, le révisionnisme ou la glorification des criminels de guerre. Les tentatives de réécriture de l'histoire en Bosnie-Herzégovine ou ailleurs sont inacceptables. Bien que la Bosnie-Herzégovine ait exprimé le souhait de devenir membre de l'Union européenne, la priorité est que tous les dirigeants politiques du pays œuvrent pour la promotion du dialogue et du respect. L’Union européenne reste déterminée à aider la Bosnie-et-Herzégovine à créer une société caractérisée par le pluralisme, la justice et la dignité humaine. La déclaration est disponible en ligne. (Pour plus d'informations: Maja Kocijančič – Tél .: +32 229 86570; Alceo Smerilli – Tél .: +32 229 64887)

ANNONCES

La vice-présidente Katainen assistera à Helsinki à une réunion informelle du Conseil "Environnement" et du comité ministériel "Affaires européennes" du gouvernement finlandais

Vice-président Jyrki Katainen, responsable de l'emploi, de la croissance, de l'investissement et de la compétitivité, se rendra à Helsinki, en Finlande, les 11 et 12 juillet. La vice-présidente rencontrera aujourd'hui Mme Tytti Tuppurainen, ministre des Affaires européennes de la Finlande, afin de discuter de la présidence finlandaise du Conseil, du cadre financier pluriannuel et de l'état de droit, ainsi que d'autres questions d'actualité concernant l'UE. Il rencontrera également M. Mika Lintilä, ministre des Finances de la Finlande, pour discuter de questions économiques et financières d'actualité. Le vendredi 12 juillet, le vice-président Katainen participera au Comité ministériel sur les affaires de l'Union européenne du gouvernement finlandais. Il participera également à la séance de travail sur l'économie circulaire de la réunion informelle des ministres de l'environnement. Enfin, il visitera Fortum Corporation pour discuter de l’économie circulaire. (Pour plus d'informations: Annika Breidthardt – Tél.: +32 229 56153, Enda McNamara – Tél.: +32 229 64976)

Le commissaire Stylianides prend la parole lors de la conférence internationale de Batumi en Géorgie

Commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, Christos Stylianides sur la 16e Conférence internationale de Batumi en Géorgie. En marge des célébrations du 10ème anniversaire du renforcement du partenariat oriental, le commissaire Stylianides soulignera la partie centralesdans le partenariat de l'UE avec ses voisins orientaux. Quand faut-il être dans le monde, travailler ensemble est essentiel et aucun pays ne doit être laissé seul. L'UE a récemment repris le rôle de mécanisme de protection civile. Au cours de sa visite en Géorgie, le commissaire Stylianides tiendra des réunions bilatérales avec le Premier ministre géorgien, les ministres des affaires étrangères et le chef du service d'urgence. (Pour plus d'informations: Carlos Martin Ruiz De Gordejuela – Tél.: +32 229 65322; Daniel Puglisi – Tél.: +32 229 69140)Prochains événements de la Commission européenne (anciennement Top News)

Nouvelles quotidiennes 11/07/2019
4.9 (98%) 43 votes