Apple

News de septembre 2015

Par Maximus , le 17 juin 2019 - 8 minutes de lecture

PhotoSelon le Bureau of Labor Statistics (BLS), le dernier jour ouvrable du mois de juillet a vu le nombre de postes vacants atteindre un sommet de 5,8 millions.

Dans le même temps, le nombre d’embauches et de départs à la retraite a été ramené à 5,0 millions et 4,7 millions, respectivement. Au sein des sorties, le taux d'abandon était de 1,9% pour un quatrième mois consécutif et le taux de mises à pied et de licenciements est tombé à 1,1%.

Offres d'emploi

Les ouvertures de postes ont atteint un nouveau sommet de 5,8 millions en juillet, dépassant le précédent sommet de 5,4 millions atteint en mai. La série a débuté en décembre 2000.

Le taux de débouchés pour juillet est passé à 3,9%, après avoir atteint 3,6% au cours des 3 mois précédents. Le nombre de postes vacants a augmenté en juillet pour le total des emplois dans le secteur privé et a peu changé pour le gouvernement. Plusieurs industries ont enregistré une hausse des ouvertures en juillet, notamment les services professionnels et commerciaux (+122 000), les services d'hébergement et de restauration (+82 000), le commerce de détail (+77 000) et la fabrication de biens non durables (+27 000).

Dans les régions, le nombre d'ouvertures a augmenté dans le nord-est (+ 154 000) et le sud (+ 141 000).

Le nombre de postes vacants (non corrigé des variations saisonnières) a augmenté au cours de la période de 12 mois se terminant en juillet pour les emplois non agricoles et les emplois privés.

Le nombre de possibilités d'emploi pour le gouvernement a peu changé.

Les offres d'emploi ont augmenté au cours de l'année dans de nombreuses industries, les plus fortes hausses ayant été enregistrées dans les services professionnels et commerciaux (+452 000), les soins de santé et l'assistance sociale (+174 000), les services d'hébergement et de restauration (+141 000) et le commerce de détail (+136 000). .

Les débouchés dans les industries de l'exploitation minière et de l'exploitation forestière ont diminué au cours de l'année (-8 000). Le nombre de possibilités d'emploi a augmenté au cours de l'année dans les quatre régions.

Embauches

Le nombre d'embauches a légèrement diminué, passant de 5,2 millions en juin à 5,0 millions en juillet. Le taux d'embauche était de 3,5%. Le nombre d'embauches a légèrement diminué pour l'ensemble du secteur privé et n'a guère changé pour le gouvernement en juillet. Le nombre d'embauches dans l'ensemble des industries et des régions a peu varié au cours du mois.

Au cours des 12 mois se terminant en juillet, le nombre d'embauches (non corrigé des variations saisonnières) n'a que peu changé pour le total des emplois non agricoles et total, et a augmenté pour le gouvernement. Au niveau de l'industrie, les embauches dans les services d'hébergement et de restauration (+113 000) et au gouvernement fédéral (+13 000), mais ont diminué dans la construction (-109 000) et dans les arts, spectacles et loisirs (-37 000). Le nombre d'embauches a peu changé dans les quatre régions.

Les séparations

Le total des séparations comprend les départs, les mises à pied et les congédiements, ainsi que les autres séparations. Le total des séparations est appelé chiffre d'affaires.

Les démissions sont généralement des départs volontaires à l'initiative de l'employé. Par conséquent, le taux de démissions peut servir à mesurer la volonté ou la capacité des travailleurs à quitter leur emploi. Les mises à pied et les congédiements sont des séparations involontaires à l'initiative de l'employeur. Les autres départs comprennent les départs pour cause de départ à la retraite, de décès et d'invalidité, ainsi que les transferts vers d'autres lieux de la même entreprise.

Il y a eu 4,7 millions de sorties totales en juillet, contre 4,9 millions en juin. Le taux de séparation était de 3,3%. Le nombre total de départs a légèrement diminué pour le total des départs privés et a peu changé pour le gouvernement. Le nombre total de cessations d'emploi a diminué en juillet dans les domaines des arts, spectacles et loisirs (-38 000) et dans la région Ouest (-184 000), mais il a peu varié dans les autres industries et régions au cours du mois.

Il y a eu 2,7 millions de démissions en juillet, peu de changement par rapport à juin. Bien que le nombre d'arrêts de travail ait globalement augmenté depuis la fin de la récession, ce nombre s'est maintenu entre 2,7 millions et 2,8 millions au cours des 11 derniers mois. Le taux d'abandon du tabac était de 1,9% en juillet pour le quatrième mois consécutif. Le nombre de démissions a peu changé pour le total des transferts privés et inchangé pour le gouvernement au cours du mois. Les abandons sont survenus dans les services professionnels et aux entreprises (-57 000) et dans la région Ouest (-107 000), et n’ont guère changé dans les autres industries et régions en juillet.

Le nombre de démissions (non corrigé des variations saisonnières) a augmenté au cours de la période de 12 mois se terminant en juillet pour les secteurs non agricole, privé et gouvernemental. Au cours de l’année, les abandons ont augmenté dans les services d’hébergement et de restauration (+101 000), les administrations d’État et locales (+27 000) et les services éducatifs (+23 000). Les abandons ont diminué au cours de l’année dans la finance et les assurances (-25 000) et dans la fabrication de biens non durables

(-18 000). Dans les régions, les abandons ont augmenté au sud (+168 000) et au nord-est (+67 000), mais ont diminué à l'ouest (-85 000).

Il y a eu 1,6 million de mises à pied et de licenciements en juillet, en légère baisse par rapport à juin. Le taux de licenciement et de licenciement est tombé à 1,1%. Le nombre de licenciements et de licenciements a légèrement diminué au cours du mois pour le total des particuliers et a peu changé pour le gouvernement. Le nombre a peu changé dans les quatre régions.

Les estimations désaisonnalisées des mises à pied et des licenciements ne sont pas disponibles pour les industries individuelles. Le nombre de mises à pied et de licenciements (non corrigé des variations saisonnières) a légèrement diminué au cours de la période de 12 mois se terminant en juillet pour les secteurs non agricole et privé total, et il a peu varié pour le gouvernement. Le nombre de licenciements et de licenciements a augmenté au cours de l'année dans les secteurs de l'exploitation minière et de l'exploitation forestière (+8 000) et du gouvernement fédéral (+5 000), mais a diminué dans les secteurs de la construction (-90 000) et de l'éducation (-23 000). Le nombre de licenciements et de licenciements a diminué au cours de l'année dans la région du Nord-Est (-138 000) et a peu varié dans les autres régions.

En juillet, il y a eu 413 000 autres départs du total non agricole, en légère hausse par rapport à juin. Au cours du mois, le nombre d'autres départs a peu varié pour atteindre 341 000 dans le secteur privé et a augmenté pour le gouvernement à 72 000. Les estimations désaisonnalisées des autres départs ne sont pas disponibles pour des industries ou des régions individuelles.

Au cours des 12 mois se terminant en juillet, le nombre d'autres cessations d'emploi (non corrigé des variations saisonnières) a augmenté pour le total des activités non agricoles (+64 000) et pour le gouvernement (+12 000), et légèrement plus élevé pour le total des activités privées (+52 000).

Les autres départs ont augmenté au cours de l’année dans plusieurs industries, les changements les plus importants se produisant en

construction (+17 000), soins de santé et assistance sociale (+16 000) et hébergement et services de restauration (+15 000).

Les autres sorties ont diminué au cours de l’année dans l’industrie de la fabrication de biens non durables (-10 000). Dans les régions, les autres séparations ont augmenté dans le Midwest (+33 000) et ont peu varié dans les autres régions.

Le rapport complet est disponible sur le site Web du BLS.

Maximus

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.